47 eme session du Conseil des Ministres des Affaires Étrangères
Organisation de la Coopération Islamique

Le Président Issoufou Mahamadou Inaugure officiellement le Centre international de conférences Mahatma Gandhi

Un Sommet extraordinaire des Chefs d'Etat du G5 Sahel, ayant réuni le nigérien Issoufou Mahamadou, le burkinabé Rock Marc Christian Kaboré, le tchadien Idriss Deby Itno, le malien Ibrahim Boubacar Keita et le mauritanien Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed El-Ghazouani, a ouvert ses travaux ce dimanche 15 décembre 2019 en fin de matinée à Niamey au Niger.
Cette session extraordinaire, prévue pour se tenir à Ouagadougou au Burkina Faso, a été délocalisée à Niamey suite à l’attaque terroriste menée le 10 décembre contre le camp militaire d'Inatès, à l’ouest du Niger et qui a causé la mort de 71 soldats nigériens.
Avant la réunion, les Chefs d’Etat du G5 Sahel se sont recueillis sur les tombes des soldats disparus au Carré des Martyrs de la Base aérienne 101 de Niamey, où ils avaient atterri directement.
À l’ouverture de la réunion, au Palais des Congrès de Niamey, le Président en exercice du G5 Sahel, le Président du Faso et président en exercice du G5 Sahel, après avoir présenté des condoléances au peuple et au gouvernement du Niger, a déclaré que les attaques terroristes récurrentes dans les pays du Sahel doivent interpeller et amener plus que jamais ces pays à travailler davantage en synergie pour préserver la paix et la stabilité, garantes de développement durable de tout pays.
Selon lui en effet, « la paix et la stabilité de notre espace commun commandent que nous conjuguions nos efforts pour réussir la lutte légitime contre le terrorisme »,  précisant que cette lutte, en plus des dimensions sécuritaires, doit désormais prendre des dimensions politiques et économiques pour le devenir des Nations.
Il a, enfin, réitéré l’engagement des pays du G5 à combattre, avec tous les moyens, le terrorisme sous toutes ses formes, appelant la Communauté internationale à continuer à leur apporter l’aide nécessaire.
Prenant le premier la parole, le Président Issoufou Mahamadou, après avoir regretté la grande tragédie survenue à Inatès, a fait remarquer que « la menace des organisations terroristes et criminelles sur les pays du Sahel s’aggrave, elle augmente en intensité » avec des attaques fréquentes sur les positions militaires, les assassinats des populations civiles et les enlèvements des personnes.
En outre, a indiqué le Chef de l’Etat nigérien, « le champ d’opérations des terroristes s’élargit de jour en jour, le matériel de guerre sophistiqué dont ils disposent se renforce », alors que eux-mêmes sont devenus des véritables professionnels de l’art de la guerre.
Face à cette situation marquée, en plus sur le plan stratégique, par les attaques des troupes régulières et de leurs alliances, le Président Issoufou Mahamadou a demandé à ses pairs du G5 Sahel de tout mettre en œuvre pour empêcher qu’une cinquième colonne s’installe et sape les efforts de guerre des pays du G5 Sahel. Il a, pour se faire, appeler la Communauté internationale à les aider.
Selon lui, cette dernière, parce que responsable en grande partie de la situation sécuritaire au Sahel depuis son intervention unilatérale et désastreuse en Libye, doit doit assumer ses responsabilités. Toujours est-il que la réponse au terrorisme doit être planétaire, a souligné le Chef de l’Etat nigérien, qui a voulu saluer la décision de l’UEMOA d’accorder une aide de 100 millions de dollars à trois pays membres du G5 Sahel, tout en plaidant pour que la CEDEAO agisse également de même dans le financement du Programme d’intervention prioritaire du G5 Sahel.
Enfin, le Président Issoufou Mahamadou s’est dit convaincu que le terrorisme sera vaincu.
Une déclaration est attendue au sortir du huis-clos qui regroupe les cinq Chefs d’Etat à la suite de cérémonie d’ouverture.
KPM/ANP/ 080 Décembre 2019

Événements récents

© 2020 Agence UA Tous les droits sont réservés. Développé avec per Mougani.